Au revoir là-haut.


Longtemps, les alpinistes ont d’abord craint l’hiver et les risques d’avalanches. Sous l’effet du réchauffement climatique, ce sont désormais les écroulements de roche qui inquiètent les passionnés des sommets et bouleversent des paysages entiers.                                                                            
L’été, saison de tous les dangers ?
Les accidents mortels se multiplient, forçant des guides alpins à délaisser des sentiers jusqu’ici populaires.
                         
Texte : Alexandre Duyck